Politique et Société, le Pape et Saint Pierre Fourier

A la page 150 du livre de Dominique Wolton, le Pape nous propose comme « modèle de pasteur » Saint Pierre Fourier. « L’Eglise doit faire la charité, et mes prédécesseurs, Pie XI et Paul VI, ont dit que l’une des formes les plus élevées de la charité, c’est la politique. L’Eglise doit entrer dans la « haute » politique. Parce que L’Eglise fait la haute politique. Celle qui consiste à porter vers l’avant les gens sur une proposition évangélique. Mais elle ne doit pas s’immiscer dans les « basses » politiques de partis et toutes ces sortes de choses. En revanche, l’Eglise est tellement utilisée par la basse politique… tellement utilisée. Par les fondamentalistes, on en a déjà parlé. Pensez à votre histoire. Au fameux « Monsieur l’abbé ». Et que cachaient ces « Monsieur l’abbé » ? Des prêtres qui servaient la cour et faisaient de la basse politique. Ce n’étaient pas des pasteurs. Les vrais pasteurs, c’est le curé d’Ars, c’est Saint Pierre Fourier, qui était confesseur de la Cour, mais se tenait toujours à part. Il attendait que l’on vienne lui parler des choses du cœur. Mais il ne faisait pas de la basse politique. Moi, je ne trouve pas ça bien du tout, les pasteurs et les prêtres de réceptions, d’aéroports… »



Dominique Wolton